A Bordeaux, le tramway poursuit sur sa lancée. Le prolongement de la ligne C de Bègles à Villenave d'Ornon et la réalisation de la ligne D entre les Quinconces et Eysines parachèveront dans les trois années à venir la troisième phase du réseau de tramways bordelais. Inutile de rappeler le plein succès de celui-ci, au point d'être aujourd'hui victime de sa réussite.

250915_Bquinconces1

Bordeaux - Esplanade des Quinconces - 25 septembre 2015 - La réussite du tramway n'est plus à démontrer et il faut désormais gérer la saturation du réseau ce qui implique le développement du maillage et la création d'une première ligne de rocade pour faciliter les déplacements sans transiter par les points de correspondance de Pey-Berland et de la porte de Bourgogne. © transporturbain

Une quatrième phase est déjà engagée avec la branche de la ligne A entre la station Quatre Chemins et l'aéroport de Mérignac et devrait prendre une toute autre ampleur avec la mise à l'étude confirmée d'une cinquième ligne, qui sera la première à ne pas desservir le centre historique de Bordeaux. Le principe de base, évoqué de longue date, consiste en une liaison entre Gradignan et l'hôpital Pellegrin (ligne A), qui sera prolongée sur la partie nord des Boulevards, pour rejoindre la place Ravezies puis la Cité du Vin. La prévision de trafic est élevée : 74 000 voyageurs par jour.

291113_8hopital-pellegrin

Bordeaux - Place Amélie Raba-Léon - 29 novembre 2013 - La liaison Gradignan - Hôpital Pellegrin est actuellement assuré par la ligne 8 bénéficiant du statut de Lianes+ avec un service renforcé et des aménagements pour faciliter la circulation des bus (ici un GX427). © transporturbain

Au-delà, le propos est encore un peu ambigu car il est à la fois fait mention d'un prolongement par le pont Chaban-Delmas pour rejoindre la gare de Cenon, mais aussi d'un BHNS faisant la jonction avec le nouveau pont Simone Veil (anciennement pont Jean-Jacques Bosc, dans l'axe du boulevard du même nom).

Dans le dossier de transporturbain consacré aux évolutions du tramway bordelais, figurait la liaison Gradignan - Pellegrin - Ravezies - Cenon en correspondance avec les 4 autres lignes du réseau et les TER en gare de Cenon, et il nous semblait cohérent de conserver le tramway pour rejoindre le pont Simone Veil en utilisant notamment l'emprise ferroviaire disponible.

La phase 4 prévoit également le prolongement de la ligne D d'Eysines à Saint Médard en Jalles. D'une longueur de 5,2 km, le projet est estimé à 100 M€ : c'est cher, mais la Métropole a cherché le compromis entre les différentes positions. Le tracé initial était évalué à 50 M€ mais il empruntait l'emprise de la piste cyclable Bordeaux - Lacanau, à reconstituer par ailleurs. Résultat, une sévère inflation des coûts qui est de nature à susciter des critiques, au hasard de la Chambre Régionale des Comptes, ou des associations locales très en verve dès qu'il s'agit de malmener des projets déclarés d'utilité publique...

... comme c'est le cas du BHNS entre la gare Saint Jean et Saint Médard en Jalles : la Métropole attend le verdict de l'appel devant le Conseil d'Etat qui, comme pour les précédents recours, a toujours donné son aval aux projets présentés par la collectivité. Cependant, le retard s'accumule et la mise en service en 2019 est évidemment impossible. Autre conséquence, la Métropole prévoit de débuter par une exploitation en bus articulés au GNV ou hybride et de basculer ensuite vers des mégabus de 24 m à traction électrique.