29 mars 2018

Nimes : premiers essais du Trambus2

Nîmes Métropole dispose d'une première ligne de BHNS de 7,2 km et 14 stations reliant l'écusson central à l'échangeur de Caissargues donnant accès à l'A54. Le projet avait été initié en 2004, un an après l'adoption du Plan de Déplacements Urbains. Le processus fut assez laborieux car la mise en service n'est intervenue que le 29 septembre 2012 sur une première section entre les Arènes et Caissargues : en cause, des réticences, des oppositions et un recours contre la Déclaration d'Utilité Publique obtenue en 2010 devant le Tribunal Administratif à propos de l'abattage de certains arbres sur le boulevard Gambetta. Il fallut phaser le projet si bien que la boucle autour de l'écusson ne fut relancée qu'en 2014 pour une mise en service le 3 septembre 2016.

BHNS1nimes

Tracé actuel de la ligne T1 de BHNS de l'agglomération nîmoise.

090813_T1arenes2

Nîmes - Arènes - 9 août 2013 - En attendant la réalisation de la boucle autour de l'écusson, les BHNS faisaient le tour des Arènes. Les Crealis disposent d'emplacements pour le guidage optique pour l'accostage en station. © transporturbain

Cette première réalisation transporte 12 000 voyageurs par jour, soit 20% du trafic du réseau nimois : c'est peu eu égard au service proposé, avec un intervalle de 5 minutes en pointe, une vitesse commerciale de 18 km/h et 11 bus articulés Iveco Créalis. Qui plus est, l'exploitation semble ces derniers temps perturbée par des problèmes de priorité aux carrefours.

Initialement, la métropole avait envisagée une ligne de tramway pour le second axe de TCSP, mais l'alternance politique et le maigre budget de l'agglomération entrainèrent l'abandon de cette hypothèse au profit d'une solution par BHNS : longue de 11,5 km, avec 21 stations, cette ligne reliera l'IUT au Mas de Mingue et la Paloma, la nouvelle salle de spectacles. Cette nouvelle ligne sera complétée d'une navette pour la desserte du centre hospitalier Carémeau.

BHNS2nimes

Tracé de la nouvelle ligne T2 dite Diagonal.

La première phase entre la gare et le terminus Laennec sera mise en service en fin d'année 2019, tandis que le Mas de Mingue sera desservi à partir de 2021. Le coût total de cette opération atteint 118 M€, soit 110 M€ de moins que l'estimation initiale du tramway. Il serait ensuite question de rejoindre les gares de Saint Césaire, au sud-ouest, et de Marguerittes, au nord-est de l'agglomération.

Compte tenu d'une prévision de trafic de 25 000 voyageurs par jour, la métropole a renoncé à l'exploitation par bus articulés de 18 m et commandé 16 autobus biarticulés de 24 m : lauréat de l'appel d'offres, Van Hool propose son Exquicity en version hybride électrique - GNV. Le premier véhicule est actuellement en essais.

Par ailleurs, le prolongement de la ligne T1 de l'échangeur de l'A54 au centre de Caissargues est engagé, pour un coût de 16 M€ avec 4 stations supplémentaires.

Posté par ortferroviaire à 22:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

21 mars 2018

Algérie : Ouargla, nouveau tramway à la française

La première ligne de tramway de Ouargla a été inaugurée le 20 mars dernier. D'une longueur de 9,7 km avec 16 stations, elle relie la ville ancienne à la ville nouvelle de Hai-Nasr en passant par l'université (plan de la ligne). Son coût atteint 228 M€. Le service est assuré par 23 rames Citadis de 44 m de long au gabarit 2,65 m, bénéficiant d'aménagements particuliers pour tenir compte des conditions climatiques extrêmes de ce premier tramway en zone désertique : climatisation renforcée et vitres athermiques haute efficacité et protection des organes contre le sable. Ces rames ont été assemblées localement, dans l'usine de Cital à Annaba, qui a également la charge de la maintenance des rames. L'exploitation est assurée par SETRAM formée par RATP Dev et l'exploitation du réseau urbain d'Alger. Le service proposera un intervalle de 4 minutes avec une vitesse commerciale de 20,6 km/h.

Le terminus de la ville ancienne est pour l'instant fixé à la Cité Administrative : une deuxième phase de 3 km prévoyant notamment une boucle à voie unique dans l'hypercentre sera mise en service dans un second temps.

Le projet a connu un net retard en raison de difficultés dans la réalisation des études et des travaux : outre un décalage de plusieurs mois du début des travaux de réalisation, la conduite de chantier a été plus longue que prévue. En 2011, il était prévu d'ouvrir le tramway après 37 mois de chantiers, mais les travaux n'ont réellement débuté qu'en septembre 2013. Ouargla est le cinquième réseau de tramways algérien après Alger, Oran, Constantine et Sidi Bel Abbes.

Posté par ortferroviaire à 17:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 mars 2018

Lyon : crispations sur Rhônexpress

Rhônexpress est un succès commercial : avec 1,28 millions de passagers transportés en 2017, le trafic est assez nettement en avance par rapport aux prévisions initiales tablant sur 1,34 millions de voyageurs en 2024. Cependant, Rhônexpress a engagé l'année dernière une procédure devant le Tribunal Administratif de Lyon contre le SYTRAL, qui, suite à la création de la Métropole du Grand Lyon, est devenu son autorité organisatrice.Une situation peu commune.

En cause ? L'impact des travaux sur la section Lyon - Meyzieu, accueillant également la ligne T3, en lien avec la création de la bretelle de desserte du Stade des Lumières mais aussi la dégradation de l'exploitation les soirs de matches, ne permettant plus de tenir l'objectif contractuel d'une fréquence de 15 minutes et d'un temps de parcours de 25 minutes. En ligne de mire également, la création de lignes de bus parallèles à Rhônexpress pour relier le terminus de T3 à Meyzieu et l'aéroport Saint Exupéry en passant par Genas, considérées comme une concurrence au tramway et donc contraires à la "clause de paysage" du projet. Ces lignes ont cependant été supprimées et ne subsiste d'une ligne assurant la connexion entre T3 et la zone industrielle au nord de l'aéroport.

Ceci dit, Rhônexpress ne verse aucune contribution à l'entretien et au renouvellement de la section Lyon - Meyzieu et la concession pour 30 ans suscite la critique de la Chambre Régionale des Comptes. Rhônexpress doit couvrir ses charges par les seules recettes de billetterie, d'où le tarif élevé, et la contribution publique est cantonnée au remboursement d'un emprunt destiné à réaliser les 7 km entre Meyzieu et l'aéroport, propriété du SYTRAL depuis le retrait du Département.

Illustration de la sensibilité du modèle économique de la concession en matière de transport urbain, même sur un marché spécifique comme celui-ci...

 

Posté par ortferroviaire à 16:49 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,

Avignon étend son tramway

C'était déjà une de nos conclusions, et elle est en train de se vérifier. La genèse du projet de tramway d'Avignon est marquée par une conflictualité politique à de multiples échelles. Il a failli prendre l'eau durant la campagne des dernières élections municipales, mais le processus était trop enclenché (y compris budgétairement) pour pouvoir reculer. La ville d'Avignon maugrée, puisque la maire est la première des opposantes au projet porté - à bout de bras - par l'agglomération qui a accepté un phasage au plus juste pour ménager les susceptibilités.

Ainsi, les travaux sont en cours sur une section de 5,2 km entre la porte Saint Roch, devant la gare centrale d'Avignon et Saint Chamand. Le conseil communautaire a validé 2 extensions : 1,5 kmm entre la porte Saint Ruf et la porte Saint Lazare et 2 km entre la porte Saint Roch et l'île Piot. Particularité de cette deuxième section, elle serait établie à voie unique alors que la première serait à double voie.

Le schéma d'exploitation passe donc à 2 lignes, comme initialement envisagé, mais 2 lignes de faible consistance malgré tout. La station Saint Roch de la première ligne serait affectée à terme à la deuxième ligne, impliquant la construction d'un nouveau terminus à l'intérieur des remparts, sur le cours Jean Jaurès, c'est à dire l'amorce du tracé initialement prévu jusqu'à la place de l'Horloge.

Bref, avec cette décision, la constitution du réseau initialement prévu est donc confirmée.

Posté par ortferroviaire à 11:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2018

Rennes : fin des travaux pour le tunnelier de la ligne B

Une étape importante pour la construction de la deuxième ligne du métro de Rennes. Le tunnelier baptisé Elaine a achevé le percement des 8,57 km qui lui avaient été confiés en 3 années et 40 jours. L'ouvrage de 9 m de diamètre a été réalisé à une profondeur moyenne de 25 m. Il va maintenant falloir démonter le tunnelier, ce qui va prendre pas moins de 3 mois, avant que Siemens ne puisse débuter l'installation des équipements du métro, à commencer par la voie. Le reste de la ligne de 13 km est réalisé à l'air libre. La mise en service est toujours programmée à l'été 2020.

Posté par JJ_Socrate à 11:54 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags : , ,