L'exploitant du réseau berlinois, le BVG, prévoit d'investir plus de 3 MM€ pour le renouvellement des séries anciennes de matériel du métro et des tramways. Une première commande de 27 rames de métro à gabarit étroit, type IK, a été passée à Stadler, qui produit son premier matériel métro, après l'essai de deux prototypes sur la ligne U1. Les projections font état d'un besoin de 182 rames à gabarit étroit pour remplacer notamment les A3L et les Gi, mais aussi de 264 rames à grand gabarit pour entamer la réforme de la série F arrivée principalement dans les années 1970.

210916_U1schleisischer-tor24

Berlin - Schlesisches Tor - 21 septembre 2016 - Les A3L constituent le matériel le plus ancien du métro berlinois : elles circulent principalement sur la ligne U1. Mis en service à partir de 1963, ce matériel à adhérence totale est particulièrement nerveux tout en étant souple avec une grande douceur de roulement : son remplacement fera partie des priorités d'investissement du BVG. © E. Fouvreaux

Dans le domaine des tramways, l'arrivée des Flexity a déjà entraîné une nette régression des prestations des Tatra KT4D : le besoin est évalué à 80 rames bidirectionnelles pour assurer leur retrait complet du service.

220916_37treslowbrucke1

Berlin-Oberschöneweide - 22 septembre 2016 - Les KT4D ne sont plus titulaires que de deux lignes (37 et 61). L'arrivée des Flexity a engagé le renouvellement du parc et les nouveaux d'investissement auront pour objectif d'éliminer les derniers matériels à plancher haut. © transporturbain

Nous aurons l'occasion de reparler de Berlin, puisque nous consacrerons plusieurs reportages sur les transports urbains de la capitale allemande : ce sera probablement au début de l'année prochaine.