Dans la catégorie des véhicules dits innovants, après le TVR de Nancy et Caen, après le Teor à guidage optique de Rouen et le Translohr de Clermont Ferrand et la banlieue parisienne, il y avait un troisième objet urbain, à Douai, avec le Philéas. Il s’agissait d’un autobus articulé en site propre à guidage magnétique. Rencontrant d’importantes déboires techniques du fait d’une technique encore trop immature, le véhicule n’a cessé de subir les critiques des utilisateurs du réseau. Les élus douaisiens ont dû se résoudre non seulement à engager une procédure judiciaire contre le constructeur hollandais du Philas (VDL) et à abandonner ce produit qui devait se différencier des autres BHNS et autres tramways sur pneus.

phileas

Le Philéas de Douai n'a jamiais fonctionné en mode guidé et les véhicules n'ont jamais atteint le niveau de fiabilité attendu par la collectivité, qui a finalement décidé de l'abandonner.

Evéole avait mis en service le 8 févier 2010 mais en mode non guidé entre Douai et Guesnin. Le coût initial du projet était de 134 M€, mais avait nécessité des investissements complémentaires de l’ordre de 9 à 10 M€ pour assurer la mise au point des véhicules qui ne put aboutir.

L’agglomération a décidé de revenir aux fondamentaux du BHNS et l’appel d’offres a désigné Mercedes et son Citaro articulé pour venir succéder aux véhicules Philéas qui seront conservés le temps de la procédure judiciaire.

Pour succéder aux Philéas, c'est le Citaro C2 en version articulée qui a été retenu. Parmi les options retenues, les grandes baies vitrées en amont de la deuxième porte et les cache-roues au milieu et à l'arrière. Un BHNS dans une version épurée de fioritures : cela se retrouve sur le prix du matériel.

Le retour à un BHNS plus classique permettra de mieux maîtriser les coûts d’exploitation avec un coût de maintenance de 55 centimes contre 1,30 € / km pour le Philéas. Le coût d’acquisition des 16 Citaro G est de 7 M€ soit 437 500 € le véhicule offrant 110 places. Rapporté à la durée d’amortissement de 15 ans de ces autobus, le coût annuel de la place offerte atteint 265 €, c’est-à-dire un coût maîtrisé pour une BHNS dans une agglomération aux moyens contraints.

Il permettra aussi de rationaliser le ratio capacité / longueur puisque le Philéas long de 24 m, n’offrait pas une capacité supérieure à celle d’un bus articulé de 18 m. La ligne reste la même, longue de 12 km et avec 21 stations.

Succédant à Evéole, Evéa le nouveau BHNS du douaisis a été inauguré aujourd’hui et sera mis en service demain.