Un projet combinant tramway et chemin de fer à crémaillère sur les rives du lac du Bourget et sur les pentes du Mont Revard est apparu l'année dernière à l'initiative des villes d'Aix-les-Bains et de Chambéry, soutenues par les milieux économiques locaux. Objectif : relier les équipements économiques, universitaires et touristiques par un transport à grande capacité qui puisse susciter l'envie de laisser sa voiture au parking.

Le tramway dans la plaine relierait l'échangeur auroutier Grésy-sur-Isère à Barbéraz en desservant la gare Aix-les-Bains, le parc d'activités Technolac, l'aérodrome, le domaine universitaire, avant d'arriver à Chambéry pour terminer à Barbéraz après avoir traversé la préfecture de Savoir. Cette ligne interurbaine aurait pour principale vocation de soulager un corridor routier passablement encombré et de connecter les équipements économiques et universitaires aux deux gares disposant du TGV et des TER que sont Aix-les-Bains et Chambéry. Ce tramway disposerait d'une antenne entre la gare et le port d'Aix-les-Bains.

Le deuxième axe de tramway serait plus destiné à la desserte du bassin chambérien, entre La-Motte-Servolex et Challes-les-Eaux, connecté à l'axe interurbain à la gare de Chambéry. Il pourrait rejoindre Montmélian afin de soulager le réseau ferroviaire en offrant une nouvelle capacité de transport complétant l'offre des TER.

Enfin, entre l'échangeur d'Aix-les-Bains sud et le Mont Revard, un tramway à crémaillère, inspiré du projet du Puy-de-Dôme, libèrerait le massif des automobiles. Il ne s'agit que d'une lointaine renaissance d'une ligne qui a déjà existé et qui fut sacrifiée sur l'autel de l'individualisme et d'une certaine notion du progrès.

tram_aix

La Suisse est naturellement dans les têtes des instigateurs du projet : aussi, on évoque de la voie métrique, des sections en voie unique, un aménagement relativement économique pour privilégier la longueur du réseau, l'insertion en accotement de voirie pour l'axe interurbain et la crémaillère pour partir à l'ascension du Revard.

Reste que depuis plus d'un an, il n'y a plus guère d'écho sur ce projet au demeurant intéressant et qui pourrait susciter des vocations, ou tout du moins démontrer que le tramway n'est pas qu'un outil pour grande ville ! Si vous avez quelques nouvelles, n'hésitez pas à les publier.