Si Lille a été l'une des trois villes à conserver son tramway en France, même de façon minimaliste, il faut quand même rappeler que le Mongy est le moins urbain des trois survivants et qu'il ne desservait que marginalement le centre-ville.

Pendant que la plupart des grandes agglomérations renouaient avec l'ancien damné, Lille restait en retrait. Certes, il y a désormais deux lignes de VAL. Certes, le Mongy a été rénové au début des années 1990, même si son matériel n'est pas le summum de confort en matière de voie métrique...

Depuis quelques années, la Communauté Urbaine étudie non seulement l'augmentation de capacité de la ligne 1 du métro avec des VAL en unité multiple et le renforcement de la fréquence sur la ligne 2. Elle planche également sur la croix du sud, un projet de tram-train qui relierait des lignes ferroviaires de façon diamétralisée par des sections en voirie, avec un croisement situé à hauteur de l'ancienne gare Saint-Sauveur. Les deux lignes relieraient Seclin à Comines et Don-Sainghin à Tournai, pour un coût évalué à environ 800 M€.

Reste que ce projet déjà évoqué depuis le début de la décennie n'a toujours pas été au-delà des intentions et des études de principe, notamment du fait d'un point de vue différent de la Région Nord Pas de Calais pour qui le tram-train n'apporterait pas forcément les bonnes solutions par rapport aux dessertes ferroviaires classiques. 

En attendant, l'agglomération lilloise étudie l'amélioration de sa desserte bus avec des lignes de BHNS complétant le maillage principal assuré par le métro et le tram.